La boutique

Centre de la photographie de Mougins, La boutique
©Communication Ville de Mougins, 2021

Le Centre de la photographie de Mougins fait le choix de présenter dans sa boutique des produits qui se différencient de l’offre classique des habituelles « boutiques souvenirs » de musées.
Le Centre affiche la volonté de soutenir la création artistique et de ne pas jouer la carte de la surconsommation en évitant l’écueil du gadget et en privilégiant l’angle design. L’ambition est aussi de s’adresser à des publics divers, aussi bien en termes générationnels que sociaux, avec un large éventail de prix.

La boutique est ouverte durant les périodes d’exposition :

Avril – octobre : ouvert de 11h à 20h
. Fermé les mardis
Novembre – mars : ouvert de 13h à 18h. 
Fermé les lundis et mardis

Retrouvez-nous au 43, rue de l’église 06250 Mougins.

+33 (0)4 22 21 52 12

Suivez-nous sur Facebook et Instagram : @centrephotographiemougins

La ligne éditoriale

© Lepetitdidier, 2021

Cahiers #1

« 1001 » : Isabel Muñoz
Cette première édition des Cahiers revient sur l’exposition inaugurale du Centre de la photographie consacrée à la photographe espagnole Isabel Muñoz et sur ses œuvres réalisées à l’occasion de nombreux voyages au Japon.

Auteur·e·s : Yasmine Chemali, François Cheval, Stéphane du Mesnildot, Yuta Yagishita, Pascal Bagot, Emil Pacha Valencia.

Nb de pages : 176
Prix : 29€

© Lepetitdidier, 2021

Cahiers #2

« L’amour toujours : » Jenny Rova + Natasha Caruana
Les photographes ne sont pas exempts de l’expérience sentimentale ! Consacrée à l’exposition « L’amour toujours : », la deuxième édition des Cahiers est dédiée aux artistes féminines Jenny Rova et Natasha Caruana et à leurs travaux s’appuyant sur leur récit personnel, issu d’expériences familières.

Auteur·e·s : François Cheval, Laurence Pourchez, Jenny Rova, Natasha Caruana, Dr. Chris Hoff, Christophe Perrin, Yasmine Chemali.

Nb de pages : 192
Prix : 29€

© Lepetitdidier, 2022

Cahiers #3

« La clairvoyance du hasard » Li Lang + Yuki Onodera
Avec ce troisième numéro des Cahiers, la revue devient le terrain d’expérimentations artistiques et scientifiques. Au fil des pages se construit un questionnement sur le rapport entre ordre et désordre et l’opposition entre déterminisme et hasard.

Auteur·e·s : François Cheval, András Páldi, Jean Daunizeau, Takayo Iida, Yasmine Chemali, Li Lang et Yuki Onodera

Nb de pages : 176
Prix : 29€

© Lepetitdidier, 2022

Cahiers #4

« Every day is Saturday » : Tom Wood
Photographe du quotidien, Tom Wood ou « Photie Man » arpente les rues de Liverpool où il vit. Il dresse le portrait d’une ville et de ses habitants, pris sur le vif du haut d’un bus, dans le ferry, sur les marchés du dimanche ou sur le chantier naval de Cammell Laird ou encore au night-club. Dans les photographies de Tom Wood, il n’y a aucun montage, aucun recadrage. Ce qui est donné à voir est là, devant nous. Un geste compulsif, un regard incisif, le péril de la planche-contact qui peut dire une histoire ou passer à côté. Alors, il faut se montrer généreux à la hauteur d’un artiste qui donne tout. Les contributions du numéro 4 des Cahiers, sans arrière-pensées, mêlent les regards et entreprennent, à plusieurs voix, la lecture de cet univers liverpuldien.

Auteur·e·s :
Yasmine Chemali, François Cheval, David Peace, John Peel, Alexis Tadié, Leïla Vignal.

Nb de pages : 192
Prix : 29€

© Communication Ville de Mougins

Le Centre de la photographie de Mougins soutient l’édition photographique française à travers France PhotoBook, association française fédérant les principaux éditeurs français indépendants de livres de photographie.
Particulièrement riche et diversifiée en France, la production de livres de photographie est aujourd’hui un marché essentiel à la création et à la diffusion de la photographie.
France PhotoBook vise à valoriser et à sauvegarder un écosystème aussi riche que fragile, en préservant une expertise singulière et en encourageant la prise en compte d’un secteur devenu incontournable dans le champ de la création photographique contemporaine.

Pour en savoir plus : cliquer ici

Autour de l’exposition « Everyday is Saturday »

« Mères, Filles, Sœurs »

Ce livre permet la découverte en France de Tom Wood. Il rend ici hommage aux femmes, à leurs vies de mères, de sœurs, de filles, à cette complicité intime et à cette humanité qui les relie. Tantôt posés et tantôt saisis dans les rues de Liverpool, en noir et blanc ou auréolés de sa palette de couleurs si particulière, les portraits de Tom Wood offrent une plongée réjouissante dans l’Angleterre pop des années 70/80.

Auteur : Tom Wood
Éditions : Textuels

Nombre de pages : 120
Prix : 49€

« TOM WOOD, TERMINI. GWINZEGAL »

Par : Tom Wood

Depuis 1975, Tom Wood photographie de manière obsessionnelle tout ce qui vit autour de lui : les rues de Birkenhead, où il habite, en banlieue de Liverpool, les passagers du bus qu’il emprunte quotidiennement d’abord, pour aller travailler, puis de manière compulsive pendant des années, comme pour répondre à sa soif de regarder le monde en photographie.

Auteur : Paul Farley
Éditions : GwinZegal

Nb de pages : 136
Prix : 30€

SACS, BANANES, POCHETTES ZIPPÉES. LOQI.  

Loqi est une marque berlinoise spécialisée dans le sac recyclé et réutilisable. Ce qui fait sa grande différence, c’est qu’elle collabore avec des artistes du monde entier pour vous proposer une large gamme de modèles de sacs les plus originaux possibles.

Tote bag, banane, sac bandoulière… un sac pour chaque situation, super solide, durable, résistant à l’eau et extrêmement polyvalent, la star absolue de la praticité !

Prix : 15€ à 40€

TABOURET TAMTAM. BRANEX STUDIO. STAMP ÉDITION.
ORANGE, BLEU OU VERT.

À la fin des années 1960, Henry Massonnet, à la tête d’une fabrique de sceaux et de glacières pour les pêcheurs, imagine un petit tabouret léger et maniable sur lequel s’installer pour pêcher. En 1968, le premier tabouret Tam Tam (qui doit son nom en référence à l’instrument de musique) sort de son usine Stamp et le succès dépasse largement le cercle fermé des pêcheurs. Mais son succès fulgurant va être considérablement freiné par le choc pétrolier de 1973 et Henry Massonnet va arrêter net sa production au début des années 1980. En 2001, Sacha Cohen, alors chineur avisé, retrouve le moule original du fameux Tam Tam (le n° 169) et décide de le rééditer et de créer sa maison de design, Branex Studio.

Prix : 24€

Les produits

© MarieJeanne

Les Brumes de MarieJeanne

S’impliquant dans toutes les étapes de fabrication, de l’origine des matières premières naturelles au parfum final, les senteurs de MarieJeanne sont soigneusement sélectionnées et créées à Grasse. Son créateur, Georges Maubert, fait partie de la cinquième génération de la société Robertet, leader mondial des matières premières naturelles. Depuis 1850, sa famille travaille dans l’industrie du parfum, agriculteurs, chimistes, parfumeurs, sourceurs. L’artisanat y est aussi valorisé en confiant à des souffleurs de verre français la réalisation de la verrerie.

Prix : 45€

© Emma Tarea
Kit cartes Cyanotype

Par : Emma Tarea

Le cyanotype est un procédé photographique ancien inventé en 1842 donnant une teinte bleue aux images. Accessible aux enfants dès 5 ans et entièrement fabriqué à la main par la créatrice Emma Tarea dans son atelier à Nice, le kit contient 7 feuilles prêtes à l’emploi ainsi qu’une notice explicative.

Prix : 18€

© Communication Ville de Mougins, 2021

Le coffret Cyanotype

Par : les Raffineurs

Vous avez toujours rêvé de créer vos propres tirages d’art uniques ? Avec le kit Cyanotype, vous avez tout ce dont vous avez besoin pour créer d’impressionnantes mini œuvres d’art à la maison, en utilisant seulement le soleil et des petites feuilles ou fleurs.

Le kit comprend :

– un manuel d’instructions détaillé (en anglais et en français)
– 2 flacons d’émulsion de cyanotype en poudre ; il suffit d’ajouter de l’eau dans chaque
– un cadre d’impression en verre
– 24 feuilles de papiers assortis avec différentes textures
– un pinceau en mousse
– un gobelet doseur, un gobelet mélangeur et des gants jetables

Prix : 50€

© Formcard
FORMcard

Par : Peter Marigold

La formcard est une plaquette plastique que vous allez pouvoir modeler très facilement, pour de multiples usages. Cette petite carte de poche, pratique et solide, va vous permettre de personnaliser, réparer et décorer une multitude d’objets. Il suffit de la déposer dans une tasse d’eau chaude pour qu’elle soit prête à l’emploi. Votre créativité sera sa principale limite ! Réalisée en bioplastique, cette carte est le couteau suisse à tout faire !

Prix : 8€ (le paquet de trois)

© Nathalie Dewez

La bougie Candle Clock

Par : Nathalie Dewez

Une bougie dont le temps de combustion gradué graphiquement sur la bougie elle-même sert d’horloge. Commandée initialement par le BOZAR Shop de Bruxelles en 2007, cette bougie a été produite en quantité limitée. Nathalie Dewez vit et travaille à Marseille.

Prix : 11€

© Communication Ville de Mougins, 2021

Lampe PC portable

Par : Pierre Charpin

Caractéristiques : L14xH22 cm, 0.3 kg, batterie rechargeable avec câble USB (inclus).
Petite lampe élégante sans fil avec trois intensités lumineuses s’utilisant aussi bien en intérieur qu’en extérieur grâce à un système d’alimentation par batterie.
Si le concepteur est français, sa philosophie est très scandinave : simplicité, précision et modestie, fonctionnalité et occultation visuelle des composants techniques.

Prix : 99€

© Communication Ville de Mougins, 2021

La collection Strøm de Raawii

Par : Nicholai Wiig-Hansen

S’inspirant du cubisme du début du XXème siècle, Nicholai Wiig-Hansen apporte sa contribution à l’univers de Raawii par des techniques expérimentales de dessin et de modelage. Il en résulte une simplicité raffinée, des formes géométriques et des couleurs appliquées à des objets fonctionnels de la vie quotidienne.

Prix : de 50,50 € à 90€

© Communication Ville de Mougins, 2021

Les Éventails Duvelleroy

Par : la Maison Duvelleroy

Fondée en 1827, Duvelleroy est une Maison d’éventails parisienne, née du rêve de Jean-Pierre Duvelleroy de remettre l’éventail aux mains des femmes. Depuis 2010, la Maison Duvelleroy utilise les savoir-faire traditionnels de l’éventaillerie à la française pour les éventails Couture, tout en inscrivant cet art de vivre dans le contemporain par les éventails Prêt-à-porter, fabriqués en petites séries en Espagne.

Prix : de 45€ à 55€.