Terrain de rencontre, le medium photographique est un passage, le lien entre les artistes, les expositions et les différents publics. L’enjeu du Centre est de décliner sa programmation d’expositions à travers un ensemble d’actions ponctuelles (visites commentées, conférences, rencontres avec les artistes, projection de films ou d’images en mouvement), et de développer des activités de pratiques amateurs et artistiques. Dans une société en profonde mutation, le Centre de la photographie souhaite offrir un espace d’expression et de réflexion.

L’entrée du Centre est gratuite pour les moins de 18 ans.

L’éducation culturelle et artistique (EAC) est un temps de rencontre privilégié pour les jeunes avec les oeuvres et les différents acteurs de la culture, sur leur temps scolaire, périscolaire comme extrascolaire. L’EAC permet de se constituer une culture artistique et de développer puis renforcer une pratique artistique. Toutes ces actions contribuent à la formation et l’émancipation de soi par le développement de sa sensibilité, de son esprit critique et de sa créativité.

Tout au long de l’année, et pendant les temps d’expositions, différentes actions sont proposées pour les classes scolaires et centres de loisirs. Les propositions s’adaptent à tous les niveaux et se déclinent sur différentes actions : visite, visite suivie d’un atelier, et projet à moyen terme, développé sur quelques séances.
Le Centre de la photographie vous accueille dans ses bâtiments, espace d’exposition et espace de médiation, ou se déplace dans les établissements scolaires lors d’actions spécifiques (hors-les-murs).

Nos visites, comme nos ateliers, peuvent s’adapter à la demande.
Contactez-nous pour élaborer ensemble un programme adapté.

Pour réserver,
contactez Sinem Bostanci
chargée des publics et de la médiation
sbostanci@villedemougins.com
ou par tel. +33 (0)4 22 21 52 14

Tout le long de l’exposition, divers évènements (projections, conférences, rencontres avec les artistes, workshop, visites contées) vous sont proposés. Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter pour vous tenir informés.

 

VISITES CONTÉES

Clic ! Clac !

Lily prépare un reportage photo sur New York ! De la 5ème Avenue au Luna Park et la plage de Coney Island, en passant par les clubs de Jazz de la 54ème avenue, elle découvre tous les secrets de celle que l’on surnomme Big Apple.
Découvrez la suite de cette aventure lors d’une visite contée, animée et ludique ! Partez à l’exploration de l’exposition « La roue des merveilles : Harold Feinstein » en compagnie d’une médiatrice du Centre.

Dates

Samedi 8.07 à 11 h
Mercredi 19.07 à 16 h
Mercredi 9.08 à 16 h
Samedi 26.08 à 11 h

LA CLASSE, L’ŒUVRE

Mise en voix

Le projet
2022 – 2023
Public concerné : deux classes de CM2 de l’École Rebuffel de Mougins

Après avoir découvert l’exposition de Marie Baronnet lors d’une visite guidée, les élèves ont sélectionné plusieurs images issues de la série Amexica. Ensuite, une séance du jeu Les mots du clic (conçu par nos collègues du pôle de photographie Stimultania de Strasbourg) leur a permis de prendre le temps d’observer et d’analyser les photographies choisies.

De retour en classe, les élèves ont collectivement inventé et rédigé des histoires autour de chacune des photographies étudiées.

Ils ont pu réciter leur texte, parfois en le mettant en action, au cœur de l’exposition à l’occasion de la Nuit européenne des musées.

 

Grâce à l’aimable soutien et collaboration du Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI) de Nice, vous pouvez retrouver les enregistrements des mises en voix sur le site de la webradio Cap’Radio.

OUTILS NOMADES

Raconte-toi !

Un projet du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Centre de la photographie de Mougins. Dans le cadre du dispositif « Outils nomades »

Pour cette première collaboration avec le F.R.A.C, le Centre de la photographie est intervenu au côté de trente élèves d’une classe de CM2 de l’École élémentaire des Cabrières (Mougins). En découvrant la pratique de Sophie Calle et en la comparant avec le travail d’autres photographes, les enfants se sont appropriés une démarche artistique autobiographique contemporaine. En sortant de la dualité document/œuvre, les élèves se sont emparés de l’acte photographique pour créer, par petit groupe, des œuvres protocolaires qui leur ressemblent et racontent leur quotidien.

VISITES CONTÉES

Tania l’Amexica

La jeune Tania habite un village reculé. Un jour, elle reçoit une carte postale des plus intrigantes venue des États-Unis. Sa mère lui promet alors qu’elle découvrira la Californie. Elles entament ensemble un voyage semé d’embuches qui mettra leur courage à l’épreuve.
Découvrez la suite de cette aventure lors d’une visite contée, animée et ludique ! Partez à l’exploration de l’exposition « Amexica : Marie Baronnet » en compagnie d’une médiatrice du Centre.

Visites contées les dimanches 2 avril, 7 mai et 4 juin, à 16h. À partir de 3 ans.

ÉTÉ CULTUREL 2022

Dorian Teti

Dorian Teti vit et travaille entre Paris et Vallauris. Après une licence en histoire de l’art, il se tourne vers la photographie, diplômé de l’ENS Louis-Lumière en 2011. Son travail s’articule autour des mises en scène de l’intime, de la mémoire collective et individuelle pour révéler la puissance mensongère de l’image, le faux et la copie. Par le biais de mises en scène, d’autoportraits, de réappropriations et d’associations photographiques ou textuelles, il fabrique un univers fait d’objets, de faux-semblants, de simulacres et de doubles. À l’image exploitée comme une documentation fictive qu’il retouche systématiquement, se mêle depuis plusieurs années un travail plastique en volume dans des allers-retours constants entre l’espace du réel et celui de l’image.

Le projet
25.07 – 12.08.2022
Public concerné : Centre aéré « Les Cigales », Beausoleil (4-11 ans)
Temps de l’activité : 45 heures

Lors de cette résidence de médiation menée pendant trois semaines dans un centre de loisirs avec des enfants âgés de 4 à 11 ans, j’ai cherché à appréhender la reproduction d’objets, collectés directement dans l’enceinte de l’établissement. Entendue au sens large, la copie des objets a été abordée en plusieurs étapes : par le moulage au plâtre, par la prise d’empreintes à l’argile, par la technique de la photogrammétrie (pour obtenir des reproductions en 3D) et par l’application de textures générées par le logiciel. Dans un va-et-vient constant entre l’espace du réel, celui de l’image en deux dimensions et celui de la 3D, il s’agissait de fusionner ces différents espaces entre eux et d’observer comment les objets se transforment chaque fois qu’ils sont reproduits, toujours semblables mais jamais vraiment identiques.

Pour d’advantage d’informations sur le dispositif « Rouvrir le monde – Un été culturel 2022 » : https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Provence-Alpes-Cote-d-Azur/Actualites/Ete-culturel-2022-en-Provence-Alpes-Cote-d-Azur

ÉTÉ CULTUREL 2022

Grégoire d’Ablon

Grégoire d’Ablon vit et travaille à Arles. Après des études d’ingénieur agronome, il sort diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie (Arles) en 2019. Ses recherches sur l’eugénisme et ses projets qui mettent en crise les catégorisations du paysage et les aménagements territoriaux (« Sites remarquables à enjeux multiples », « Tour à tour ») témoignent de l’intérêt, si ce n’est de la nécessité de l’artiste à comprendre et manipuler les processus de sélection. Grégoire d’Ablon questionnent l’origine du geste photographique ainsi que la non-production artistique comme œuvre (« Certificat de non-productivité » et « Je ne fais plus d’image »).

Le projet
03.10 – 14.10.2022
Public concerné : École Saint Martin, Mougins (CM2 et CE2)
Temps de l’activité : 12 heures

Lors de ces deux semaines de résidence à Mougins (06), j’ai réalisé sept ateliers avec deux groupes de 16 élèves sur le temps périscolaire entre 12h et 14h. Le but de ces ateliers était de redécouvrir un espace connu et commun, la cour de récréation, via la création de différents types d’images. Avec toutes les différentes images produites par le groupe, les élèves réalisent au final une image composite en collage incluant toutes les productions réalisées durant les ateliers. Ainsi, à partir d’une multitude de productions et de propositions, l’élève propose son image de la cour et crée de ce fait un nouvel esprit de lieu. Dans ce processus, les élèves auront manipulé tout ce qui caractérise la photographie (prélèvement, instant, cadrage, editing…) sans jamais en réaliser au sens propre.

Pour d’advantage d’informations sur le dispositif « Rouvrir le monde – Un été culturel 2022 » : https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Provence-Alpes-Cote-d-Azur/Actualites/Ete-culturel-2022-en-Provence-Alpes-Cote-d-Azur